Le premier discours très rassembleur de Jean-Luc Moudenc

Temps de lecture : 2 minutes

Selon des résultats encore partiels, Jean-Luc Moudenc a été réélu à la maire de Toulouse avec 51,82 % des suffrages. Son premier discours officiel s’est voulu très rassembleur

Jean-Luc Moudenc vœux à la presse 2020
Jean-Luc Moudenc avec son équipe de campagne janvier 2020 © PS

C’est dans le salon rouge de la mairie de Toulouse que Jean-Luc Moudenc a fait sa première déclaration de maire réélu. Il a commencé par saluer son adversaire Antoine Maurice : « De manière sportive, il s’est battu avec conviction ». Il a remercié les militants engagés à ses côtés, « depuis de si longs mois ». En réaffirmant que « si une partie de l’électorat toulousain avait glissé un bulletin Aimer Toulouse dans l’urne, c’est pour faire barrage aux extrémistes inclus dans Archipel », il s’est toutefois voulu rassembleur. « Je serai fidèle à mes convictions, mais ouvert à tous ceux qui ont une sensibilité différente de la mienne ou qui ne sont pas toujours d’accord avec mes décisions. Je mets en garde les formations politiques qui ont soutenu mon équipe de ne pas récupérer ce résultat à leur compte. Ce résultat appartient à tous les Toulousains, dans leur grande diversité ».

Jean-Luc Moudenc déjà sur le pont

« Nous engagerons dans les prochains jours la mise en œuvre de notre projet », annonce Jean-Luc Moudenc. Il prévient « que les temps à venir seront particulièrement difficiles. La crise économique, sociale et démographique occupera ce mandat, ou, tout du moins sa première moitié. »

Ainsi, le maire de Toulouse insiste sur du soutien aux plus pauvres « dans un contexte de déchirement accru du tissu social ». Le ton devient alors très solennel : « Notre tâche est immense. Parce que nous aimons Toulouse, nous relèverons les grands défis. Pas pour nous-même, mais pour nos enfants et nos petits enfants ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here